Etat de Siège

Liste artistique

Philip Michael Santore : Yves Montand

Captain Lopez : Renato Salvatori

Carlos Ducas : O.E. Hasse

Hugo : Jacques Weber

Este : Jean-Luc Bideau

 

Liste technique

Produit par Jacques Perrin

Productions déléguées : Reggane Films, Galatée Films, KG Productions 

Coproduction : Euro International Film (EIA), Unidis, Dieter Geissler Filmproduktion

Scénario original de Costa-Gavras, Franco Solinas

Image : Pierre-Wiliam Glenn

Son : André Hervée, Michèle Boëhm

Déco : Jacques d’Ovidio

Montage : Françoise Bonnot

Musique : Mikis Theodorakis

Mixage : Jacques Maumont

 

Informations techniques

Cadre : 1.66

Format : 35mm

Son : mono

Langues : français 

Durée :  115'

Date de sortie : 8 février 1973

Visa n° 39.795

Allociné

Unifrance

IMDB

Distribution

KG Productions

Synopsis

Un haut-fonctionnaire américain, Philip Michaël Santore, est retrouvé assassiné dans une voiture abandonnée dans une rue de la capitale d'un état d'Amérique du Sud. Une journée de deuil national est décrétée. Santore avait été enlevé, quelques jours auparavant, par une organisation terroriste dont le gouvernement interdit qu'on prononce le nom. Ces terroristes comptaient rendre cet otage si les autorités acceptaient de libérer un certain nombre de prisonniers appartenant à leur mouvement révolutionnaire. En attendant la réponse officielle, Santore est interrogé: il se révèle qu'il est un technicien de la police chargé d'enseigner aux policiers locaux les méthodes les plus modernes de répression et de torture. Dans d'autres pays d'Amérique latine, sous couvert de l'A.I.D. (organisation censée aider au développement des pays sous-développés), Santore avait, par son action, renforcé le pouvoir des régimes les plus autoritaires, conseillant souvent aux policiers de jouer les provocateurs. On pouvait penser que le gouvernement allait céder quand un coup de filet permet à la police d'arrêter certains des militants les plus importants du mouvement terroriste. Dès lors, le gouvernement décide de ne plus donner suite aux pourparlers engagés avec les terroristes. Santore sait qu'il va mourir. Après vote des militants terroristes, il est exécuté.

de Costa-Gavras
1973

 

Festivals

- Prix Louis Delluc

- Golden Globes 1974

Nommé Meilleur film en langue étrangère

 

Photos 

1/12

Bande annonce